Peachy : l’application de rencontres qui donne plus de pouvoir aux femmes



La plupart des applications de rencontres fonctionnent aujourd’hui sur le principe « je like un profil / ça match / on chat ». Mais au final, peu d’utilisateurs engagent la conversation et ne font donc pas de vraies rencontres. C’est ce qu’a constaté lui-même Mikael Soundardjee, le créateur de l’application Peachy : « en utilisant ces applications, je me suis rendu compte que j’avais mis le doigt sur ce qui pêche dans leur fonctionnement : le moment fatidique où il faut briser la glace et faire connaissance. C’est généralement à cet instant que tout bascule : les femmes se lassent des « Salut, ça va ? » et autres messages parfois très déplacés. Et les hommes se sentent atteints dans leurs égos, car ils reçoivent peu de réponses à leur premier message. J’ai alors commencé à imaginer un concept différent qui permettrait aux utilisateurs de se découvrir réellement et de faire connaissance. »

C’est ainsi qu’est née Peachy. L’application se base sur un autre modèle de mise en relation : Like / match / PEACH / chat. Le Peach invite les utilisateurs à se raconter sous forme de jeu avant de pouvoir débloquer le chat Room afin de favoriser le développement de liens et d’affinités en amont : une certaine notion d’engagement se crée alors. Et honneur aux femmes : après avoir échangé 3 peachs, ce sont elles qui décident si elles veulent ou non débloquer le chat. « Ici, il ne s’agit pas d’intelligence artificielle ou d’algorithmes pour faire matcher les utilisateurs par affinités... Peachy leur propose de se créer leurs propres affinités ! Nous espérons apporter ainsi une réponse aux hommes et femmes déçus par les applications de rencontres déjà existantes, qui sont en quête de rapports respectueux - que ce soit l’histoire d’un soir, d’un mois, d’un an ou d’une vie. » L’application récemment lancée souhaite rapidement rallier tous les célibataires français.

Fiche de l’entreprise

Un conseil : il faut commencer par identifier une problématique et ensuite trouver des idées pour y apporter une solution. Et non pas faire l’inverse, c’est-à-dire, avoir une idée et ensuite chercher les problématiques auxquelles cette idée apporte une solution.
Un chiffre : en moyenne, avec une application classique, la conversation n’est engagée qu’avec 1 match sur 5. Peachy veut améliorer ce score.
Un contact : Mikael Soundardjee, https://getpeachy.me/, contact@getpeachy.me

© Les Echos Publishing - 2019