BacchusOne : un produit connecté pour optimiser la conservation et la dégustation de vin



Résumé : Avec BacchusOne, Alexandre Ermenault propose un objet intelligent dont les capteurs mesurent la température du vin et interprètent les conditions optimales de conservation pour garantir une bonne dégustation !

Faire parler les objets et créer des sites internet, sont les compétences professionnelles acquises par Alexandre dans son ancien métier d’informaticien, qui parallèlement a toujours baigné dans le monde viticole par sa famille. « Comme beaucoup de personnes, il m’est arrivé plusieurs fois d’ouvrir une bonne bouteille de vin et d’être déçu car ses conditions de conservation l’avaient rendu imbuvable ! En 2017, je me suis donc lancé dans la création d’un objet intelligent à destination des particuliers, accessible financièrement, pour les accompagner dans la dégustation de vins ». Deux collègues ont suivi le mouvement afin de développer BacchusOne. Plusieurs mois de R&D ont ainsi été nécessaires pour réaliser l’application et le prototype.

Lancé en septembre 2017, ce petit objet en bois de chêne intégrant de l’électronique, permet deux utilisations. Soit installé sur le lieu de stockage, il surveille la conservation des vins (température, humidité, luminosité…) et permet, couplé à un logiciel de gestion de cave, de savoir à quel moment il faut consommer les bouteilles en fonction de leurs phases de maturité et des conditions de stockage. Soit apposé directement sur une bouteille, il accompagne sa consommation en indiquant la température du vin et combien de temps il faut le placer au frais pour obtenir sa température idéale.

L’objet a, pour l’instant, été commercialisé uniquement via une campagne sur le site kickstarter, une plate-forme qui permet le lancement de projets créatifs. « L’objectif de cette campagne a été largement atteint, et depuis la clôture c’est chaque jour des dizaines de personnes qui nous sollicitent pour avoir, eux aussi, leurs BacchusOne ». Au vu du succès remporté, la société souhaite rapidement lever des fonds supplémentaires pour commercialiser son produit et accélérer sa phase de développement. Pour se faire connaître, elle multiplie les concours et la recherche de subventions : « Notre start-up a notamment été lauréate du Réseau Entreprendre et de Talents BGE, ce qui nous apporte des contacts et de la visibilité. » D’autant que d’autres projets attendent de voir le jour en 2019, toujours pour garantir les dégustations optimales de bouteilles via des outils connectés, mais cette fois-ci du côté des vignerons pour les aider à surveiller leurs étapes de vinification !

Fiche de l’entreprise

Un conseil : « Il vaut mieux travailler en équipe que tout seul dans son garage ! Ca permet de confronter ses idées, de les améliorer, de se challenger. Même s’il y a des brevets industriels en jeu, il ne faut pas avoir peur d’en parler autour de soi, c’est toujours bénéfique pour avancer ! »
Un chiffre : 500 BacchusOne ont déjà été vendus en quelques mois.
Un contact : Alexandre Emernault - alexandre.ermenault@mybacchus.net

© Les Echos Publishing - 2018