Domofrance lance Yellome, sa marque de logements pour étudiants et jeunes actifs

Domofrance, la filiale d’Action Logement (ex-1 % logement), affiche clairement ses ambitions sur le marché des résidences étudiantes. Jusqu’à présent, l’offre de logements du groupe réservés à cette cible était fondue dans son portefeuille global. Mais, de la même manière que le bailleur a créé, en 2013, la marque Exterra sur le segment de l’accession sociale, il lance aujourd’hui un nouveau label dédié aux résidences pour étudiants et jeunes actifs. Yellome, c’est son nom, regroupe désormais l’ensemble des activités de Domofrance sur ce segment. Le bailleur social a ainsi ouvert, en octobre dernier, une agence aux couleurs de la toute jeune marque en plein-centre de Bordeaux. Elle propose aux moins de 30 ans, jeunes actifs ou étudiants, des logements à prix modérés. 400 € par mois maximum contre 600 à 700 € dans les résidences privées. Cette offre devrait trouver très rapidement son public dans une agglomération bordelaise où la pénurie de logements étudiants se fait de plus en plus ressentir. Selon l’Unis (union des syndicats de l’immobilier), le nombre de logements mis sur le marché locatif a baissé de 21 % dans la région entre janvier et août 2018 par rapport à l’année dernière alors que la demande est croissante. Mais Domofrance ne compte pas se limiter à Bordeaux. D’ici 3 ans, le groupe vise un doublement de son parc de résidences pour étudiants et jeunes actifs, soit la construction d’un millier de logements supplémentaires. Au total, l’opérateur va investir 71 M€ dans ces nouveaux projets. Leur financement passera par des prêts locatifs sociaux (PLS) classiques avant d’être conventionnés comme résidence étudiante. Côté services, le groupe annonce des prestations supplémentaires par rapport à un logement social classique telles que des espaces de coworking, une cafétaria, une laverie, etc.

© Les Echos Publishing - 2018